En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Marseille > Orientation > Formation > Alternance

Alternance. Le secteur tertiaire, grand amateur d'apprentis

L'alternance n'est plus l'apanage de l'industrie ou de l'artisanat. Tous les secteurs s'y mettent, notamment la banque-assurance et l'informatique

formation alternance Alternance. Le secteur tertiaire, grand amateur d'apprentis L'alternance n'est plus l'apanage de l'industrie ou de l'artisanat. Tous les secteurs s'y mettent, notamment la banque-assurance et l'informatique etudiant alternant, alternance, apprenti, apprentissage fonction publique, ministere

Aujourd’hui, l’industrie forme environ 22 % des apprentis, tous niveaux confondus. Et les besoins augmentent dans l’aéronautique ou l’électronique, par exemple, pour les métiers de la mécanique surtout.

Toutefois, selon la dernière enquête de la Dares*, c’est le tertiaire qui arrive désormais en tête des secteurs les plus recruteurs, avec près de 58 % de jeunes en alternance.

14 000 contrats dans la Banque-assurance


L’hôtellerie-restauration et le commerce ne sont plus les seuls grands pourvoyeurs d’alternants du secteur. Dans la banque et l’assurance, où les difficultés de recrutement à certains postes sont réelles et où il est impératif d’attirer les jeunes talents, plus de 14 000 contrats d’apprentissage et de contrats pro sont signés par an. À elles seules, les caisses régionales du Crédit Agricole permettent à 2 000 étudiants d’horizons divers de découvrir les métiers de la banque, de la finance et de l’assurance par le biais de l’alternance. BNP Paribas, quant à elle, accueille 2 000 alternants en France, dont environ la moitié dans sa banque de réseau. Ces étudiants-là préparent des diplômes bac +2 à bac +5 et occuperont surtout des postes de commerciaux tels que conseillers clientèle, conseillers patrimoniaux, chargés d’affaires professionnels ou conseillers en banque privée. Le constat est le même à la Société générale qui prévoit 2 000 recrutements d’alternants en 2017.
De son côté, LCL envisage d’en former près de 600 de niveau bac +3 à bac +5. Mais la palme d’or revient sans conteste au Crédit Agricole qui utilise cette voie pour embaucher jusqu’à 3 500 jeunes pour l’ensemble de ses métiers de la banque et de l’assurance, de niveau bac à bac +5. Dans l’assurance, AXA propose quant à elle environ 800 postes en formation en alternance pour des métiers commerciaux ou des fonctions d’expertise (actuariat, finance, ressources humaines, communication, marketing, etc.).

L’informatique friande de Bac +2/+3


L’informatique n’est pas en reste et demeure friande de bac +2/+3 qu’elle prépare aux métiers de technicien de maintenance, développeur-programmeur ou encore technicien-administrateur de réseau. Quant au secteur de l’ingénierie, du numérique et du conseil, il forme également près de 14 000 jeunes en alternance chaque année, selon la Fédération Syntec.
Les grosses entreprises impressionnent par leurs importants bataillons d’apprentis, mais elles n’accueillent que 20 % des étudiants en apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Ce sont les PME de moins de 50 salariés qui restent les principaux employeurs avec 74 % des nouveaux contrats d’apprentissage** (dont un grand nombre de structures de moins de 10 salariés). Une piste à ne surtout pas négliger.

* Étude Dares 2015, chiffres 2013.
** Dares “L’apprentissage en 2015”, publication décembre 2016.

8 300 apprentis accueillis dans la Fonction publique d’État entre 2014 et 2016. (Source : ministère du Travail, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, 2016)

ZOOM

Faire son apprentissage dans la Fonction publique



Graphiste multimédia au ministère de la Défense, technicien aéronautique option système à la Direction générale des douanes, assistant chef de projet Web pour les sites du Défenseur des droits ou assistant juridique pour les Services généraux du Premier Ministre… La fonction publique recrute des apprentis de tous les niveaux, de toutes filières et dans toute la France. Depuis 2014, le gouvernement s’est donné comme objectif d’ouvrir plus largement ses services (ministères, Conseil d’État ou encore Cour des comptes) à l’apprentissage et de passer de 700 à 10 000 jeunes accueillis d’ici septembre 2017. L’ensemble des offres est disponible sur la Bourse interministérielle de l’emploi public ainsi que sur le portail de l’alternance.


Par N.T.

Cahier spécial Alternance : consultez aussi


Etudiant-salarié, un statut à part
Mode d’emploi pour signer un contrat avec l’entreprise
Une méthode de plus en plus convoitée par les bac + 4/5
Interview : Pourquoi l’apprentissage faiblit-il en France ?
Ingénieur-apprenti, pour les classes prépa aussi
Le secteur tertiaire, grand amateur d’apprentis
École-entreprise : un duo gagnant pour l’emploi
Témoignages d'apprentis : ils l’ont fait et ne regrettent rien
Alternance - Faire ses gammes à Londres ou Berlin
Les entreprises créent leurs classes : adaptées à leurs besoins.
→ Bons plans avec la FFBDE : musique, sorties, high-Tech...
Bilan des 20 ans du 4L Trophy : « Une générosité débordante ! »


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
19.04.2017

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance. Le secteur tertiaire, grand amateur d'apprentis
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Pour suivre une formation en alternance, il faut une école et une entreprise qui vous accueille en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Sinon vous risquez de devoir abandonner votre projet.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.